Aller vers le site www.label619.com

En poursuivant votre navigation sur ce site ou en cliquant sur la croix, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à réaliser des statistiques de visites ainsi qu'à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des publicités personnalisées et un service de chat. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies X

 

No flash

Lumière sur: LE TUEUR DE LA GREEN RIVER (Hostile Holster)

Par le le 08/05/12 Amateur de faits divers en tous genres, je ne pouvais pas passer à côté de cette excellente Bande Dessinée qui retrace l'enquête sur un des plus grand tueur en série qu'ait connu l'Amérique.

Loin, très loin d'une complaisance morbide, le réçit relate la persévérance d'un enquêteur sur les traces d'un tueur en série. Tom Jensen a voué sa vie à une enquête qui dura près de vingt ans. Récit d'autant plus touchant qu'il est signé du fils de l'enquêteur. Chassé croisé subtil entre le policier et le tueur, et absence de parti pris font du tueur de la Green River un réçit des plus réaliste, laissant de côté le spectaculaire au profit de l'authentique. La narration est parfois emprunte d'une mélancolique poésie, très justement illustrée par Jonathan Case. La scène d'ouverture est glaçante, la psychologie des personnages finement ciselée. Qu'on connaisse ou non l'affaire Gary Ridgway, le tueur de la rivière verte est un must have pour tout amateur d'enquêtes criminelles... mais pas seulement.


Ridgway


Le livre est beau, épais, et l'odeur du papier enivrante. Cerise sur le gateau, la préface est signée Stéphane Bourgoin, illustre spécialiste des tueurs en série, qui, d'une certaine manière, se rapproche du personnage principal, puisqu'il a voué sa vie entière à l'étude de ces multi-récidivistes et pervers narcissiques.


Google Plus
Gestion de vos préférences sur les cookies
Twitter
Gestion de vos préférences sur les cookies
Facebook
Gestion de vos préférences sur les cookies